La sentinelle de l'Ouest

Aller en bas

La sentinelle de l'Ouest

Message par Admin le Mer 26 Fév - 1:05

À l'ouest de l'Occident se tient une mystérieuse sentinelle. Que garde-t-elle, surmontée par un Archange de Lumière terrassant un dragon ? Le Mont Saint-Michel se dresse, indompté au-delà des sables mouvants des mièvreries religieuses. Il indique très exactement un ailleurs tout proche qu'il faut conquérir de haute lutte. Son mystère est connu de fort peu... qui ont osé franchir une mer bien particulière. Une limite décisive, un autre monde, où vous emmène Patricia Chirot.

De la tombe au berceau...

Tout commence dans la forêt voisine de Scissy, où les Druides officient durant des siècles. Les Chrétiens s’y installent ensuite dans la continuité de cultes finalement très proches. Le Mont se nomme alors le « Mont Tombe », mais l’existence de cette forêt n’est pas scientifiquement attestée. En 708, le 10e évêque d'Avranches, Aubert, se met à rêver de Saint-Michel à plusieurs reprises. Il reçoit de l’Archange l’ordre de bâtir un sanctuaire sur le Mont. Aubert prend son temps, réfléchit… mais Saint-Michel s’impatiente de ce croyant si tiède, et lors de sa 3ème visite, il lui enfonce le doigt dans le crâne ! Aubert s’exécute alors. Mais l’année suivante, une gigantesque marée d'équinoxe engloutit la forêt, qui disparaît en une nuit, sans doute happée dans un tremblement de terre. Aubert décide alors de fonder une communauté de 12 chanoines sur le Mont, où Saint Michel fait aussitôt surgir une fontaine pour abreuver ses protégés. La légende dit encore qu’Aubert combattit un dragon, mais qu’il lui laissa la vie sauve. Subjuguée par les paroles d’Aubert, la bête se retira avec la marée pour ne jamais revenir au Mont. La tête transpercée par le doigt de l’Archange, Aubert survécut cependant de longues années. Après sa mort, son crâne fut exposé à la foi des chrétiens. Cette relique faillit d’ailleurs bien disparaître après la Révolution, mais elle fut retrouvée dans un charnier grâce à sa marque si particulière… Car le crâne semble bien avoir été percé à la suite d’un phénomène de fusion ! Bientôt, les miracles opérés sur le Mont attirèrent tant de pèlerins qu’il devint « le Mont Saint-Michel au Péril de la Mer ». Les rois de France eux-mêmes entreprenaient un voyage dangereux pour lui rendre hommage. La baie était alors beaucoup plus étendue qu’aujourd’hui ; le Mont se trouvait plus loin encore que les 18 kilomètres qui le séparent aujourd’hui de la terre : plus de 40 kilomètres ! Il fallait organiser toute une expédition pour y parvenir. L’île était difficilement accessible, car de grands dangers menaçaient les voyageurs. Le sable devenait soudain collant, gélatineux ; il absorbait les hommes en quelques instants et les tempêtes ravageaient fréquemment l’endroit comme si le Mont attirait la colère céleste. Et les marées ! Elles constituent toujours les plus fortes d’Europe : aux équinoxes, on constate une différence de 15 mètres entre les plus hautes et les plus basses eaux… La légende véhiculée par Victor Hugo raconte que la marée recouvre si vite les sables traîtres qu’elle déferle avec la rapidité d’un cheval au galop. Le Mont exercerait-il une influence sinistre sur ceux qui l’approchent ? L’îlot voisin de Tombelaine en serait-il le présage ?

Le culte de la lumière rendu sur la pyramide

De 1020 à 1135, un projet audacieux vit le jour : la grande nef romane s’édifia au sommet du Mont, le couronnant à la manière d’une pyramide. De 1203 à 1228 le joyau de cette couronne fut posé comme un défi à la gravité terrestre : la Merveille, à 200 m du sol. Galeries et arcades à fines colonnettes gothiques offrent un écrin à un jardin intérieur, lieu de méditation où la nature se révèle dans le secret, tout près du ciel. Difficile à atteindre, cette Merveille ! Seul un quart des visiteurs termine le cheminement en colimaçon vers les hauteurs. Beaucoup d’appelés, peu d’élus ! Il faut braver la mer et les sables, puis résister à la tentation des bruyants marchands de souvenirs qui entraînent sur un sentier sinueux, se courber sous le vent pour pénétrer dans le sanctuaire, enfin humble et silencieux. Ora et Labora : prie et travaille, telle est la devise de l’abbaye bénédictine. 12 siècles contemplent le passant. 12 chanoines s’installèrent au Mont. 12 fois la foudre détruisit les édifices. Un nombre-clef, celui des chevaliers arthuriens ou des disciples de Jésus. Le 13e est l’Archange de Lumière ; son pouvoir s’opère par le triple marquage de la conscience d’Aubert et sur les 3 étages de la Merveille ; le plus haut, le réfectoire en plein ciel, permet aux Elus de partager un repas semblable à celui de la Cène. De la crypte où siège le Dragon jusqu’à l’épée flamboyante d’où surgit un feu clair et purifié, le Mont opère la même alchimie que la Grande Pyramide. Lieu initiatique occidental, il est la continuation ininterrompue de cultes qui célèbrent la transfiguration de la bête, de l’animal des profondeurs, en un homme détenteur d’une énergie cosmique. On a retrouvé les traces d’un antique culte de Mithra, où homme et taureau se rencontrent. C’est d’ailleurs un taureau délivré par Aubert qui indiqua l’emplacement de son futur oratoire ! Très nombreuses sont les légendes qui peuplent le Mont. Certaines, cachées au milieu d’un fatras religieux, brillent telles des perles qui soulignent le caractère initiatique de l’endroit : il n’est décidément pas un lieu de dévotion populaire… En effet, le Mont met à la disposition de l’initié un parcours défini aussi bien à travers le temps que dans l’espace. Lorsque le candidat a parfait sa Quête, il se retire dans son jardin intérieur et le ciel devient son partage. Le Mont Saint-Michel est un transformateur d’énergie, mais il s’adresse uniquement à ceux qui y viennent préparés. De nombreuses Traditions se succédèrent, toutes travaillant au même Grand Œuvre : en faire un haut lieu de transmutation spirituelle.

Admin
Admin

Messages : 62
Date d'inscription : 22/11/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://enigma-toulouse.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum